Les réponses aux questions les plus courantes

Les réponses aux questions les plus courante

Comment s'habiller pour voler en parapente ?


Des vêtements plus ou moins chaud et coupe vent en fonction de la saison et des températures. Même par une chaude journée journée d'été, il peut faire nettement plus frais en vol qu'au sol, surtout si l'on prend de l'altitude. De plus, en vol, nous sommes sujets en permanence à un vent relatif de 25 à 40 km/h. De préférence, une bon paire de chaussures de randonnées avec maintien de la cheville, cela vous évitera de vous tordre bêtement une cheville au décollage ou à l'atterrissage. Sur certains sites, une petite marche d'approche est nécessaire pour rejoindre la zone d'envol. Dans tous les cas, évitez les tongues, sandales et semelles lisses et/ou glissantes. Une paire de lunettes si vous êtes sensible des yeux. Une paire de gants et un bonnet ou bandeau s'il fait frais ou froid.




Avec qui vais je voler ?


Vous volerez surement en ma compagnie, je m'appelle Marie, je suis monitrice diplômée d'état (BEES 1er degré vol libre option parapente), passionnée par mon activité, avec de nombreuses années d'expérience et beaucoup d'heures de vol au compteur, ma découverte de l'activité remontant à 1994. Suivant les sites et périodes, il m'arrive de travailler en collaboration avec d'autres moniteurs, tous diplômés et expérimentés.




Peut-on être sujet au vertige en vol ?


Non, car le vertige est un phénomène qui apparait lorque nous sommes en contact avec le sol : au sommet d'une falaise , sur un toit ou une échelle... Lors d'un vol en parapente, nous sommes assis avec les pieds dans le vide, et ne subissons pas ce phénomène.




J'ai pris un rendez-vous pour voler, est-on sur de pouvoir voler le jour prévu ?


Et bien mallheureusement non ! Après étude et recoupage des dernières prévisions météorologiques et aérologiques la veille au soir, la décision est prise de maintenir ou non les RDV pour le lendemain. Il arrive parfois, malgré des prévisions favorables, que les conditions soient plus capricieuses que prévues : vent qui se renforce, manque de visibilité, développements orageux, aérologie malsaine etc...dans tous les cas, l'aspect sécuritaire prime avant tout, et la décision finale revient à votre moniteur pilote. Moralité, tant que l'on n'a pas décollé, on n'est jamais sur de voler à 100%, même si l'on est arrivé sur la zone d'envol, mais parfois il vaut mieux regretter d'être au sol que d'être en l'air.... Si le vol est annulé, il n'y aura qu'à convenir d'un nouveau RDV.




Comment réserver un vol en biplace ?


Contactez moi et on discute ensemble concernant le lieu et le type de vol souhaité. On définit un lieu, un jour et une heure de RDV. On se recontacte la veille au soir pour confirmer ou annuler le vol en fonctions des dernières prévisions météorologiques et aérologiques.




Quels sont les modes de règlement acceptés ?


Espèces, chèque, chèques vacances ou coupons sports si le règlement s'effectue le jour du vol. Virement, chèque, chèques vacances ou coupon sport si le règlement s'effectue en avance.




Comment ça se passe au décollage ?


Une fois arrivés sur la zone d'envol (en général une pente douce et dégagée d'obstacles), votre moniteur analyse les conditions du moment, et si tout est au vert, prépare la voile au sol, s'équipe et vous équipe d'un casque et d'une sellette (harnais confortable permettant de se déplacer au sol et de s'assoir une fois en vol). A l'issue de cette préparation, viennent quelques instructions concernant la phase de décollage proprement dite, pour vous expliquer le déroulement et ce qu l'on attend de vous. Votre moniteur s'accroche à l'aile , puis vous accroche devant lui, vérifie que tout est OK, attend le moment idéal, et c'est parti ! Quelques pas vers l'avant permettent à l'aile de s'élever au dessus de nos tëtes, votre moniteur s'occupe alors de la phase de controle et décision, on accélère alors progressivement la course, on se sent de plus en plus léger, et nous voilà en l'air en quelques secondes !




Et une fois en vol ?


Une fois dans les airs, écoutez les consignes de votre moniteur, et confortablement assis dans votre sellette, vous n'avez plus qu'à profiter de votre vol et découvrir la terre vue du ciel, votre pilote s'occupe du reste ! En vol, pas de bruit, on peut discuter. Mettez vos sens en éveil, comtemplez, observez, ressentez le vent relatif et les mouvements de l'aile, accompagnez votre pilote dans les virages, intéressez vous à la technique de vol en parapente, rêvez.... En fonction du type de vol choisi, des conditions du moment, de vos attentes et de votre ressenti, votre pilote adaptera au mieux son pilotage aux objectifs de vol.




Y a t'il un risque d'être malade en vol ?


Tout dépend des conditions aérologiques et de votre sensibilité personnelle. Si vous êtes sujet(te) au mal des transports en général (voiture, bateau, manège...), parlez en à votre moniteur afin qu'il adapte son pilotage, ou mieux, au moment de la réservation, afin de prévoir un rdv plutôt en début ou fin de journée, moments ou l'aérologie est la plus douce ( pas ou peu de mouvement d'air). Pour les personnes très sensibles, il existe des anti-spamodiques assez efficaces.




Le vol en parapente biplace, pour qui ?


En ce qui concerne l'âge, les vols sont ouverts aussi bien aux enfants, ados, adultes et personnes d'un certain âge. Le tout, c'est d'avoir l'envie, être capable de faire quelques pas en marchant ou courant sur une pente douce pour la phase de décollage, et être capable de marcher 10 mn avec un sac de 8 à 10 kg pour l'accès à certains sites de vol nécessitant une marche d'approche. Quelques structures en France sont équipées de fauteuil spéciaux pour faire voler des handicapés moteurs ou des personnes à mobilité réduite depuis certaines aires d'envol aménagées. Concernant le poids du passager, tout dépend du matériel utilisé, du poids du pilote, du site et des conditions de vol. En ce qui me concerne, j'ai décidé de ne pas faire voler les petits poids en dessous de 30/35 kg et de limiter à 80/90kg pour la plage haute. Si vous avez un doute sur votre condition physique ou des problèmes médicaux, parlez de votre projet à votre médecin.




A propos de l'atterrissage ?


Vers la fin du vol, alors que le sol se rapproche, votre moniteur vous demande de vous redresser, on passe d'une position assise à debout dans le harnais, puis l'on se prépare à faire quelques pas vers l'avant afin de permettre un retour en douceur sur la planète.





télphone

Aile Libre Parapente

352 chemin de Blaqueirette

06460 St-Vallier de Thiey

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now